A.bout

Victor Drouin-Trempe s’initie à la musique électronique à la fin des années 1990. Il commence comme DJ et performe à de nombreux party undergroud avec différents collectifs d’artistes. Il se met à la composition de musique électronique au début des années 2000 et crée le groupe « orgonique » avec lequel il fera plusieurs performances.

Il entreprend des études en philosophie à l’université de Montréal et obtient un diplôme de Maîtrise en philosophie chinoise. Il poursuit actuellement des études de doctorat en Études et pratiques des arts à l’UQAM. Il enseigne la philosophie, la création sonore et la production de musique électronique au Cégep du Vieux Montréal.

Ses productions récentes s’inspirent de la scène micro et de la techno minimale roumaine. Sa musique combine des sons de la nature qu’il capte à l’aide d’enregistreurs sur le terrain et un travail de synthèse sonore conçu principalement à l’aide de synthétiseurs modulaires, afin de créer une musique riche en texture.

LABELS: Archipel, Klangscheiben, WelterRecords (Verzila), Jambutek, Reboot_Prague, Unknown_artist_records, Forest & Rivers, Eminqc (Unlog), Rodark_records

“Une simple écoute de Boréal est suffisante pour faire basculer l’album du côté des jolies surprises de ce début d’année. (…) L’électro minimal de V.ictor est si bien ficelé que vous en redemanderez à coup sûr.”

– Mes enceintes font défauts

“Sans pour autant céder à la quiétude, la techno minimaliste de V.ictor se nourrit des versants les plus sereins du monde naturel, amplifiant et mettant en lumière des sons qui pourraient autrement passer inaperçus. Par son approche musicale, une crique sereine peut se muer en mélodie modulaire tout comme des pas sur un sol humide peuvent engendrer un groove irrésistible. Sous l’influence de V.ictor, naturel et artificiel semblent faites pour s’entendre.”

– Mutek

“C’est par exemple le cas avec ce titre ultra texturé du passeur de Montréal Victor Drouin aka V.ictor. Équipé d’une série de synthétiseurs analogiques et de toute une panoplie d’équipements électroniques, cet artiste-pédagogue crée un univers sonore faussement minimal, mais au contraire riche de micro-détails à la luxuriance subtile.”

– Ondes Marteaux